Testament mystique


Cette forme n’est quasiment plus utilisée. Elle consiste à (cf. art. 976 et s. du Code civil) : Rédiger le testament entièrement à la main (pas nécessairement celle du testateur) ; Mettre le testament dans une enveloppe scellée, remise à un notaire qui dresse alors un acte de suscription.